Historique

Née de l’initiative de Jean-Pierre Chenet, gemmologue à Troyes, l’A.G.A. s’est créée sur la fin de 1970. La parution au journal officiel date du 8 janvier 1971. L’objet en est promouvoir la géologie dans le département ; perfectionner les connaissances des amateurs et la mise en commun de toutes nos ressources.

Immédiatement une trentaine de membres – tous amateurs – se sont retrouvés sous la houlette de Jacques Pietresson de Saint-Aubin, le premier président. Paléontologue et stratigraphe amateur, connu par ses publications géologiques et ses traductions, reconnu par le monde universitaire, il a partagé ses connaissances immenses du sous-sol aubois et de ses fossiles.

Avec un tel guide, l’A.G.A. ne pouvait envisager que des activités à la fois scientifiques et formatrices.

La 1ère sortie sur le terrain se fit dans les argiles de l’Albien de Courcelles ; elle fut dirigée par Pierre Destombes, spécialiste des ammonites de l’Albien.

Avec ce double parrainage, l’A.G.A. a vite rassemblé des amateurs-collectionneurs voulant trouver, mais aussi apprendre et comprendre les terrains de l’Aube et leur histoire. Cette impulsion a été relayée par des étudiants en géologie, J.-F. Tisserand, C. Fricot et C. Colleté, et des amateurs éclairés comme G. Viffry, R. Aufrère, J. Lesaché, J. Lagarenne.

Ainsi, dès le départ, l’association s’est positionnée clairement dans le monde des « clubs de géologie  » très florissant dans les années 1975-80 en interdisant à ses membres : Toute vente de spécimens, récoltés ou non dans le cadre des sorties de groupe.

La 1ère grande réalisation fut l’exposition Les Fossiles de l’Albien de l’AUBE au Musée de Troyes en 1978 pour honorer le centenaire de la mort d’A. Leymerie. L’élan engendré ne va pas retomber : l’A.G.A. se verra aidée par les municipalités et le conseil général de l’Aube et par l’Université de Dijon et de Paris VI.Les publications vont suivre : J. Pietresson de Saint-Aubin rédige des  Cahiers d’étage, en 1977 C. Colleté, jeune président et G. Viffry, secrétaire général ont lancé les Feuillets trimestriels et le Bulletin annuel.

couverture du feuillet n° 1 de 1977, en 2013 le n° 110 est paru

A ces périodiques s’ajoutent des ouvrages comme l’Essai de révision de l’étude d’A. Leymerie sur le terrain crétacé de l’Aube (1978), la Description géologique du canton de Bar-sur-Seine (1980), les Fossiles de l’Albien de l’Aube (1982), Clefs de détermination des Micraster du bassin de Paris (1984), Inocérames (1985), La Géologie du département de l’Aube avec carte géologique à 1:200 000 (1995)…

La diffusion des publications fait connaître l’A.G.A. auprès des amateurs et reconnaître ses travaux par les Universitaires. L’effectif de l’association est actuellement 100 membres.

La rigueur des récoltes des membres et la qualité des observations incitent les spécialistes à venir étudier les terrains aubois et leurs fossiles puis à publier les résultats de leurs travaux (cf. sommaire des Bulletins annuels).

La stabilité de l’effectif et des animateurs, qui se spécialisent progressivement, font que l’A.G.A. est une association dynamique avec des activités variées et régulières, des expositions, des animations, des écrits, des recherches scientifiques sur la craie, les niveaux de l’Albien, le Kimméridgien et l’Oxfordien…

Depuis 1995, l’A.G.A. est un membre actif du réseau national Géole (section diffusion des Sciences de la Terre – Société Géologique de France). En 1999, l’A.G.A a été honorée par l’Association des Géologues du Bassin de Paris avec l’attribution du prix Charles Pomerol. L’A.G.A. est un membre fondateur de la Maison de la Science Hubert Curien de Sainte-Savine née en 2004, un lieu de vie pour les sciences, pour leur diffusion, leur promotion.

Pour devenir membre, aucune compétence particulière n’est nécessaire, l’envie de découvrir les terrains, les fossiles, les histoires géologiques et être curieux des choses de la Terre suffisent.

Nos partenaires